institut Carnot M.I.N.E.S, la recherche partenariale | Des recherches fécondes pour créer de la valeur avec l'entreprise et activer la chaîne de l’innovation avec nos laboratoires

Retour à la liste des dernières actualités

À Clermont, des matériaux pour la santé grâce à Jean-Marie Nedelec


Directeur de la Recherche de l’Innovation, de la Valorisation et de l’Entrepreneuriat (DRIVE) de l’école SIGMA Clermont, Jean-Marie Nedelec est l’un des artisans qui a œuvré au rapprochement de son école avec le Carnot M.I.N.E.S. Suite logique de l’engagement de SIGMA dans une recherche à destination des entreprises, ses laboratoires ont intégré le Carnot M.I.N.E.S à l’occasion de la dernière labellisation dévoilée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation en février 2020.

Ingénieur diplômé de  l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Lille, Jean-Marie Nedelec est spécialiste du développement de matériaux par voie sol-gel, thématique à laquelle il a dédié sa thèse de doctorat avec des applications en optique. « La voie sol-gel, qui s’inscrit dans le cadre plus général de la chimie douce, a pour particularité de permettre l’élaboration de matériaux de façon différente en travaillant à basse température et à pression atmosphérique. Cette approche permet de préparer des verres et des matériaux vitreux par des voies originales et avec une mise en forme facilitée comme c’est le cas par exemple des couches minces optiques d’épaisseur nanométrique » explicite Jean-Marie Nedelec. C’est notamment dans le cadre de ses recherches en chimie sol-gel qu’il est lauréat de l’Ulrich Award 2007.

Après 1 an au département des matériaux de l’Imperial College de Londres en tant que « research assistant », il intègre SIGMA Clermont comme maître de conférences. Aujourd’hui il est responsable d’une récente équipe de recherche « Matériaux Pour la Santé » au sein de l’Institut de Chimie de Clermont-Ferrand (ICCF) UMR  CNRS 6296. Cette équipe regroupe, dans une démarche pluridisciplinaire, une vingtaine de personnes : des chimistes des matériaux, des biologistes, des physico-chimistes et des praticiens hospitaliers (chirurgiens orthopédistes et pharmaciens). Originalité dans le paysage national, cette intégration de professeurs du CHU permet le déploiement d’une recherche translationnelle inverse qui répond aux besoins exprimés directement sur le terrain par les praticiens.

Leurs travaux se concentrent en priorité sur des problématiques de mobilité avec la reconstruction ou la réparation de l’appareil locomoteur grâce aux allogreffes, à l’élaboration de matériaux synthétiques de substitution de l’os ou via le développement de prothèses.

Un récent projet de recherche avec l’OstéoBanque d’Auvergne, financé par le conseil régional Auvergne Rhône Alpes, a notamment porté sur le développement d’un procédé alternatif pour le traitement et la conservation des allogreffes osseuses. Ce nouveau procédé, virucide et bactéricide, permet de préserver l’intégrité biologique et mécanique des greffes sans utilisation de traitement chimique, contrairement à tous les procédés actuellement disponibles sur le marché. « En s’affranchissant du traitement chimique, cette innovation permet à OstéoBanque Auvergne une avance technologique et un avantage concurrentiel stratégiques sur son marché et lui permettra de traiter des greffes massives et des grands morceaux d’os » complète le chercheur.
 

Les laboratoires de SIGMA rejoignent le Carnot M.I.N.E.S

Au sein de SIGMA, Jean-Marie Nedelec a exercé tout un ensemble de fonctions jusqu’à la création en 2016 de la direction DRIVE qu’il dirige aujourd’hui : « La DRIVE est en charge de la mise en œuvre de la politique scientifique de l’établissement, de l’accompagnement des enseignants chercheurs dans le montage et la gestion de projets pour leurs travaux de recherche. C’est dans ce cadre que la DRIVE valorise les travaux de R&D issus des trois laboratoires de l’école : Institut de Chimie de Clermont-Ferrand (ICCF), Institut Pascal et LIMOS. »

C’est fort de 150 personnels de recherche (enseignants chercheurs et doctorants) au sein des deux laboratoires principaux (ICCF et Institut Pascal) que SIGMA Clermont a rejoint le périmètre du Carnot M.I.N.E.S : « Cette intégration vient souligner l’engagement historique de l’école pour la recherche à destination des entreprises de toutes tailles, de la TPE et PME au grand groupe ». En effet, les chiffres témoignent d’une recherche partenariale très développée avec 75% de l’ensemble des contrats de R&D comprenant au moins un partenaire entreprise, 1/3 du budget provenant directement des entreprises et 1/3 des thèses financées par le monde socio-économique.

SIGMA Clermont est également impliqué dans des laboratoires partagés avec des entreprises, en particulier le FactoLab créé avec l’Université Clermont Auvergne, le CNRS et la société Michelin sur les thématiques de l’industrie du futur et notamment des problématiques de cobotique (collaboration entre robots et opérateurs humains) ou de digitalisation des équipements productifs.
 


                Portrait de Jean-Marie Nedelec                                                    Allogreffes osseuses traitées


Carnot mines institutes members parteners