institut Carnot M.I.N.E.S, la recherche partenariale | Des recherches fécondes pour créer de la valeur avec l'entreprise et activer la chaîne de l’innovation avec nos laboratoires

Retour à la liste des dernières actualités

IMOPE, la solution numérique des acteurs de la rénovation énergétique


Développée depuis 2 ans par Maximilien Brossard et Jonathan Villot au sein du département de Génie de l’environnement et des organisations de Mines Saint-Étienne, IMOPE déploie un outil cartographique innovant. Cette start-up permet, via une interface simple et intuitive, d’accéder à une fiche d’identité complète de chaque bâtiment sur un territoire donné. Interview avec ses deux fondateurs.

Comment est né votre projet ?

« Notre constat initial est simple. En France, l’objectif du gouvernement d’atteindre 500 000 rénovations énergétiques par an n’est pas atteint. De plus, le niveau de performance attendu par logement, proche du label BBC rénovation, n’est pas non plus au rendez-vous et ce depuis plusieurs années. En parallèle, très peu de personnes sont au courant de l’existence des accompagnements offerts par les acteurs publics, qui peuvent les guider dans les choix de rénovation de leur logement et ce, du diagnostic aux demandes de financement.

C’est pour répondre à cette triple problématique que nous avons créé IMOPE : un outil permettant d’agréger les données disponibles sur chaque bâtiment et de les cartographier à l’échelle d’un territoire. IMOPE permet ainsi de dresser la fiche d’identité précise de chaque bâtiment : date de construction, type de chauffage, entretien/salubrité, type d’occupation, diagnostic de performance énergétique,… »

Comment IMOPE répond-elle aux problématiques actuelles des collectivités ?

« Aujourd’hui, une douzaine de bases de données disponibles sur un territoire (Insee, cartes IGN, bases foncières et fiscales, base DPE de l’Ademe,…) sont sous-utilisées par manque d’outil pour les appréhender et les traiter. En agrégeant ces données, IMOPE accompagne les élus locaux dans l’amélioration du pilotage global et du suivi de leurs politiques de l’habitat. Ainsi, grâce à l’identification précise des bâtiments qui répondent aux critères de ces politiques, IMOPE permet à des organismes publics comme les plateformes territoriales de la rénovation énergétique d’aller directement à la rencontre des ménages concernés afin de leur proposer un accompagnement personnalisé. Au final, c’est un gain de temps et d’efficacité pour tous !

Notre outil a aussi récemment pris une dimension plus importante en répondant aux objectifs annoncés par le Plan Bâtiment Durable en terme d’observatoires de la rénovation Energétique. En effet, IMOPE permet d’établir un diagnostic précis et multi-échelle du territoire avec l’évolution depuis 2013 des performances du parc de bâtiments. A l’inverse des bilans actuels établis au mieux tous les 2 ou 3 ans à l’échelle d’un quartier ou d’une commune, la mise à jour des indicateurs dans IMOPE permet un suivi annuel voire mensuel permettant un pilotage d’autant plus précis et une meilleure anticipation des problèmes de vétusté notamment. »

Donc IMOPE représente aussi un atout pour les acteurs privés et les habitants du territoire sur lequel il se déploie…

« Tout à fait ! L’enjeu aujourd’hui est de massifier la rénovation énergétique. Or pour l’heure, les bâtiments sont pris au cas par cas, entrainant des coûts importants pour un ménage ou une copropriété. Grâce à IMOPE, on peut désormais cibler plusieurs bâtiments présentant des caractéristiques similaires dans le même quartier afin de proposer du volume d’activités aux entreprises du bâtiment et aux artisans. C’est d’autant plus vrai lorsque c’est le même syndic de copropriété qui gère plusieurs immeubles : on peut alors proposer un projet groupé qui, grâce à un important volume d’affaires pour les acteurs privés, entraîne mécaniquement une baisse des prix de rénovation pour chaque logement. »

Quels sont vos objectifs dans les prochains mois ?

« Pour l’heure, IMOPE est déployé en phase de test sur l’agglomération stéphanoise et appuie le service public de rénovation du département (rénov’actions 42) qui accompagne chaque année près de 8 000 ménages dans leur projet. De plus et d’ici le début d’année 2019 une campagne de ciblage des logements chauffés au fioul sera lancé sur la base des informations fournies par IMOPE. La start-up, spin-off du laboratoire et de l’école, sera officiellement créée en avril prochain, le temps de répondre aux exigences déontologiques nécessaires. D’ici là, nous espérons avoir sensibilisé une quarantaine de collectivités, communautés de communes et grandes agglomérations à notre outil.

Notre objectif pour l’année à venir est d’accélérer notre déploiement partout en France pour fournir aux acteurs publics les moyens de dresser efficacement un état des lieux de leur parc de bâtiments et d’opérationnaliser leurs politiques de l’habitat et de rénovation énergétique. »

En savoir plus sur IMOPE : http://www.imope.fr/


Carnot mines institutes members parteners