institut Carnot M.I.N.E.S, la recherche partenariale | Des recherches fécondes pour créer de la valeur avec l'entreprise et activer la chaîne de l’innovation avec nos laboratoires

Retour à la liste des dernières actualités

Comment SIGMA Clermont aide les rugbymen à booster leurs performances


StrongArm est un projet né de la collaboration entre SIGMA Clermont, grande école d’ingénieurs, membre du Carnot M.I.N.E.S et l'ASM Omnisports pour pallier le manque d'outils dédiés à l’entraînement des joueurs de rugby.

Zoom sur cette innovation présentée par Nicolas Bouton, enseignant-chercheur à SIGMA Clermont, expert en mécatronique, robotique et commande de systèmes.

« Allier la robotique et le rugby, mes deux passions ! », c’est ainsi que Nicolas Bouton résume son implication dans l’aventure Strongarm. Né en 2010, ce projet illustre la fusion de la robotique industrielle et de la recherche de la performance. A l’époque, Freddy Maso, directeur sportif de l'ASM Omnisports (Association Sportive Montferrandaise) a fait appel à SIGMA Clermont afin de développer un outil d’entraînement individuel des joueurs de rugby en mêlée fermée (c’est-à-dire lors de la remise en jeu du ballon lorsqu'une faute involontaire a été commise).
 

L’expertise de SIGMA Clermont

Les chercheurs de SIGMA Clermont, acteur majeur de la recherche en Région Auvergne Rhône-Alpes, ont donc relevé le défi et travaillé pendant six ans au développement de ce projet. En 2016, Nicolas Gayton, directeur de SIGMA Clermont, recrute Nicolas Bouton afin de mettre ses compétences de mécatronicien et de roboticien au service de la réalisation et du pilotage de ce projet. Nicolas Bouton choisit d’utiliser un robot industriel et de développer une tête de joug (voir illustration). Une innovation unique en France.

Les deux Nicolas - Bouton et Gayton - seront accompagnés par un troisième, Nicolas Blanchard, responsable de la plateforme technologique, tous trois rattachés à l’Institut Pascal, laboratoire des Sciences de l’Ingénieur de Clermont. Les rejoignent également Quentin Dechambre, doctorant et Thibault Teulière, étudiant.
 

Un système robotisé pour l'entraînement à la mêlée fermée

Strongarm est né ! C’est une véritable machine, sorte de robot intelligent permettant aux joueurs de s'entraîner de façon individuelle à l'exercice de la mêlée fermée mais aussi de prévenir les mauvaises postures et les blessures.

L’innovation revêt plusieurs formes : un joug de rugby robotisé, mais aussi une machine à lift développée par des étudiants de SIGMA Clermont et l’un de ses enseignants, Bruno Astruc, pour entraîner les joueurs au lift en touche. (Le lift est un geste décisif lors de la touche. Le talonneur lance le ballon et le joueur qui saute est soutenu par deux autres joueurs appelés les « lifteurs » qui le portent le plus haut possible afin de lui donner toutes ses chances d'attraper le ballon.) 


D’autres développements en cours

Après dix années de travail et différents tests avec des joueurs confirmés, les chercheurs développent de nouvelles technologies, pour des applications élargies et en temps réel.

Ces améliorations pourraient se coupler au joug de rugby et à la machine à lift. Ainsi, les nouveaux outils permettraient d’analyser la performance sportive et d’évaluer les caractéristiques (bio)mécaniques des joueurs dans les différentes phases du rugby : la touche, les courses, les rucks (phase de jeu dans laquelle un ou plusieurs joueurs de chaque équipe sur leurs pieds, physiquement au contact, entourent le ballon au sol).

Des représentants de la Fédération française de rugby, William Servat et Karim Ghezal, les bras droits de Fabien Galthié, entraîneur du XV de France Masculin, et Samuel Cherouk, entraîneur du XV de France Féminin, ont rencontré les pilotes du projet. Les entraîneurs, premiers intéressés, ont salué l’innovation et laissé entendre la perspective d’une prochaine collaboration. 
 

Et demain ?

Même si la crise sanitaire de la COVID-19 a eu un impact évident sur la pratique du sport, sur les travaux de recherche associés et a freiné la création de l’entreprise Strongarm, nul doute que le projet, qui a bénéficié de l’accompagnement de Clermont Auvergne Innovation, filiale de valorisation de l’Université Clermont Auvergne, intéresse d’autres fédérations et futurs partenaires.

D’ailleurs cette innovation pourrait aussi se décliner pour d’autres sports d’équipe ou même individuels comme le football ou l’athlétisme. Elle pourrait également concerner d’autres fédérations et susciter de futurs partenariats industriels. Une affaire à suivre…
 

Pour en savoir plus :
Vidéo à retrouver sur la chaîne YouTube de SIGMA Clermont

Et pour toute demande d’informations sur StrongArm :
Nicolas Gayton nicolas.gayton@sigma-clermont.fr
Nicolas Bouton nicolas.bouton@sigma-clermont.fr

 
A gauche : photo de la cellule robotisée et à droite : photo d’essais réalisés en collaboration avec Caroline Thomas (talonneuse du XV de France féminin et de l’ASM Romagnat Rugby Féminin) - Copyright : DR


Les établissements membres de l'Institut Carnot M.I.N.E.S